Notre projet

Combiner un espace de vente principalement dédié aux pièces vintage uniques, un atelier de couture et un espace pour les créateurs upcycling*.

Nous cherchons à inciter les locaux à suivre une tendance à contre courant, en consommant durablement et en développant l’économie circulaire. Nous tenons à optimiser la réutilisation de ressources et à réduire le gaspillage de matières textiles.

Nous priorisons la revalorisation de vêtements passés de mode ou abimés, en créant un concept opposé à la fast fashion, alliant style et durabilité.

 

 

Upcycling*: Récupération et transformation de matières dont nous n’avons plus l’usage en produits de qualité supérieure.

boutik.jpg
jeans final.jpg
chemises final.jpg

Les matières

Que ce soient des matières naturelles issues d'animaux ou de végétaux, nous avons beaucoup à apprendre. La production de matériaux est soit très énergivore (la production de coton consomme énormément d'eau et de pesticides, dans des zones souvent sèches) soit obsolète, comme l'élevage d'animaux pour leur fourrure. Cependant, il existe des solutions, comme consommer dans des boutiques de seconde main, acheter des vêtements en coton biologique ou respectant les règles en vigueur en UE concernant le cuir ou les fourrures.

Alors pourquoi acheter dans une boutique de seconde main? Parce que vous contournez toute la production et les problèmes liés à la pollution et la surexploitation des terres agricoles et des ouvriers. Parce que vous contribuez à l'économie circulaire en n'endommageant pas davantage notre belle planète. Et enfin pour retrouver certaines pièces uniques qui ne sont plus produites ou vendues !

L'industrie textile en quelques chiffres

L'industrie textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde.

Pour fabriquer un tee -shirt, il faut l’équivalent de 70 douches.

Et pour produire un jean, c’est 285 douches.

Lors de l’entretien de nos vêtements synthétiques en machine, on estime que 500000 tonnes de micro particules de plastiques sont relâchées chaque année dans l’océan soit l’équivalent de plus de 50 milliards de bouteilles en plastique.

En moyenne une personne achète 60% de vêtements en plus qu’il y a 15 ans et les conserve moitié moins longtemps. Aujourd’hui, moins de 1 % des tissus qui composent nos vêtements sont recyclés pour en faire de nouveaux. 4% de l’eau* potable disponible dans le monde est utilisée pour produire nos vêtements

blousons boutik.jpg
manteau boutik.jpg
vestes boutik.jpg